Célébration de la Journée mondiale de la sécurité au travail: Les avancées de l’Algérie en 2008

A3La célébration de la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail est placée cette année sous le signe «santé et vie au travail, un droit humain fondamental». Elle a donné lieu à une journée d’étude sur la prévention des risques professionnels hier à Alger. Cette journée vise, selon le Dr. Farida Iles Merad, directrice générale de l’Institut national de la prévention des risques professionnels (INPRP), à éveiller les consciences sur la nécessité d’améliorer de manière significatives la situation de la santé, de la sécurité et de la vie au travail dans le monde, et ce, à travers de nouvelles approches et une meilleure synergie de divers acteurs de la santé et de la sécurité afin de garantir des stratégies d’actions préventives. A cet effet, M. Tayeb Louh, ministre du Travail et de la Sécurité sociale, a fait savoir dans son allocution d’ouverture les efforts consentis par l’Etat dans ce volet afin d’améliorer les conditions dans le milieu du travail, en affirmant que les services de l’Inspection du travail ont effectué 64 548 visites durant l’année 2008. Il a ainsi révélé qu’en ce qui concerne les structures internes de la prévention sanitaire et sécuritaire recensées par les services de l’Inspection du travail ont enregistré l’installation de 3 857 structures internes. Quant à la médecine du travail, il a été recensé, selon le ministre, 13 250 entreprises affiliées,alors qu’il a été enregistré 18 entreprises ayant élaboré leur plan de prévention sanitaire et sécuritaire, qui s’inscrit dans le cadre du suivi de l’application des textes relatifs à la préparation dudit plan. Par ailleurs, M. Louh a souligné la livraison des déclarations d’ouverture des ateliers aux 358 inscrits porteurs de projets. L’institut propose, dans ce sens, des formations et des journées de sensibilisation pour que les travailleurs puissent s’approprier les meilleures techniques et méthodes leur

permettant d’intervenir efficacement sur leur environnement de travail. De nombreux contrats ont été signés, selon les informations fournies par l’institut, entre 2007 et 2009 avec de nombreuses entreprises nationales et multinationales telles que Cosider Alrem, les entreprises portuaires Algérie, Coca-Cola, Sanofi, ministère du Tourisme… et plus de 50 pré-diagnostics ont été élaborés avec plus de 2 000 travailleurs formés et sensibilisés à l’hygiène et à la sécurité au travail. A titre d’information, un programme sur une année a été élaboré entre les services de l’INPRP et les services de prévention CNAS qui a touché les entreprises de métallurgie et de mécanique à travers tout le territoire. La CNAS a supporté les dépenses de diagnostic et de formation de plus de 500 travailleurs pour l’année 2008 afin de susciter l’esprit de sécurité. Par ailleurs, Sidi Saïd, secrétaire général de l’UGTA, a suggéré, en marge de cette journée, une convention-cadre sur la sécurité dans les milieux du travail, pour qu’il y ait, dira-t-il, de la rigueur dans l’application de la loi. La Tribune du 29.04.2009

TOP

THEME OPTIONS

Header type:
Theme Colors:
Color suggestions *
THEME
* May not have full accuracy!